Galéole à l’assaut de l’étude du risque d’encerclement éolien

De plus en plus soumis au risque d’encerclement des villages, les développeurs éoliens se tournent vers l’outil Galéole pour étudier les effets des nouveaux projets.

Grand-Est, Hauts-de-France, Centre-Val-de-Loire… Face aux objectifs ambitieux fixés au niveau national, l’énergie éolienne poursuit son développement sur les territoires français en densifiant les secteurs où le vent est déjà exploité, jusqu’à être parfois confronté à de nouveaux enjeux comme l’encerclement des lieux d’habitation. Difficile pourtant d’évaluer ces risques sur la base des outils actuels.

Pour répondre à ces nouveaux besoins, le bureau d’études éolien Ora environnement poursuit le développement de son outil Galéole, un visualiseur de photomontages à 360°.

Utiliser des outils classiques pour étudier des enjeux nouveaux

Le photomontage reste au cœur de l’évaluation paysagère des nouveaux projets. Simple et peu couteux à réaliser, il est l’outil privilégié des développeurs pour l’étude de l’insertion paysagère des nouvelles éoliennes. Il reste toutefois confronté aux limites du format papier et des méthodologies actuelles consistant à couvrir partiellement l’horizon étudié.

Pourtant, avec la bonne méthodologie et les bons outils, il est possible de débrider le potentiel de la simulation visuelle, pour la rendre plus interactive et réaliste. C’est ce que cherche à faire Ora environnement pour ses clients, en leur proposant automatiquement la possibilité de dématérialiser les photomontages réalisés dans le cadre des études paysagères.

Se rapprocher autant que possible de la vision humaine

Grâce au visualiseur, le photomontage devient dynamique même si la photographie reste statique. On retrouve la notion de vision humaine : un champ de vision limité, mais la possibilité d’observer son environnement en tournant la tête. Le rendu est alors plus réaliste qu’un panoramique présenté en intégralité sur format papier.

Sans juger de l’encerclement, Galéole permet de mettre en avant la visibilité des éoliennes construites et à venir en tenant compte de leur échelle. L’utilisation du photomontage permet également de traduire la réalité des masque visuels présents dans l’environnement et qui ne peuvent pas être considérés à l’échelle macro par l’étude cartographique de l’encerclement. Les impacts ne sont alors plus maximisés, mais reflètent la réalité de chaque territoire étudié.

Maîtriser les coûts grâce à la prise en compte des enjeux en amont des études

En étant proactifs dans les phases de développement, il est possible d’identifier les risques en amont du lancement des études. Ora environnement vous accompagne dans ces démarches afin de définir vos besoins réels et vous faire une proposition adaptée à chaque projet.